Le grand vide


Aller au contenu

Textes

Textes


Comment redevenir des êtres libres :

... se découvre là un état qui sort du royaume de la contradiction et des antagonismes
pour aller de l'avant, en intégrant toutes les données, qu'elles nous semblent négatives ou positives, de façon active, et ce afin d'épouser le pur mouvement de l'énergie vitale en oeuvre :
Là se trouve la fameuse alchimie taoïste, ce lieu de la métamorphose utile, en nous.
... Ce n'est pas la peine de vouloir aller se réfugier dans la montagne, dans une grotte, loin de tout le monde.
Dans le silence et l'immobilité de la posture de zazen, concentré sur l'assise, dos droit, et sur une respiration profonde, suivant le flux de l'expir long et de l'inspir naturel, laissant nos pensées passer comme des nuages dans le ciel de notre conscience, on devient la montagne, on est la grotte.
Et, ajouterais-je, on atteint ce lieu paisible, cet oeil du cyclone.....



Dharma :

L'action qui aide à la réalisation de ce que chacun aspire à atteindre,
c'est le dharma (loi, vertu).

C'est pourquoi il s'agit de l'action juste,
alors que celles qui apportent l'agitation et la souffrance
correspondent à une action induite par le manque-désir,
il s'agit de ce qui n'est pas juste (l'adharma).




"Pour entendre la Voie que l'on se lave les oreilles !
Sinon il est difficile de pratiquer la Voie.
Qu'est-ce que se laver les oreilles ?
C'est ne pas garder son propre point de vue.
Si la moindre connaissance
et le moindre point de vue restent
On se sépare de la Voie...."

Ryôkan


Ne plus être dupe dans la vie par rapport à nos actions.

- Soit elles vont nous équilibrer, calmer, recentrer,
engendrer de la paix extérieure et intérieure.

- Soit elles vont créer des tensions dans nos tempes, nos yeux, notre respiration,
nous mettre à "côté" de nous-mêmes, nous renfermer.


- Le bouddhisme croit en la "vacuité" de toute chose
- Le taoïsme dans le "vide jaillissant"

Zhenjing




Le sûtra du Coeur :

Il formule ainsi le concept de vacuité :
"La forme n'est que vide.
Le vide n'est que forme."
La vraie nature du monde est inaccessible au raisonnement.

Méditation :

La perception immédiate et intuitive par la méditation mène à l'illumination.




Au royaume de la vie
appartient ce qui plie,
ce qui est tendre,
à celui de la mort,
ce qui est rigole,
ce qui est fort.

Lao-Tse



Les nuages passent
et la pluie opère,
et tous les êtres individuels
affluent dans leur forme

Yi King



... Tandis que le créateur
engendre les êtres,
la nature les enfante.

Yi King



La plus haute expression du surnaturel,
c'est le surnaturel devenu charnel,
La traduction la plus adéquate de l'éternité,
c'est le temps ;
Le plus désirable dans l'extraordinaire,
c'est l'ordinaire.

Marthe Robien



La nature ne refuse
à aucun être de le supporter,
c'est là sa grandeur.

Yi King



Le hasard

Le hasard est aux yeux des Chinois
non l'abandon de la raison,
mais l'expression la plus parfaite du flux vital
Quand il lui est laissé libre cours...





Pensez à l'arbre devant votre porte,
Qui laisse les oiseaux brancher ou s'envoler
Quands ils viennent à lui, ce n'est pas qu'il les ait appelé
Quand ils prennent leur vol, il ne les retient pas.
Rendez-vous donc pareil à l'arbre;
Vous n'irez pas contre le Tao !

Kiw-Touen ne Lung




Méditation hors du temps

Vide / Rien de la Maya. Réaliser Cela.

Toutes les préoccupations,
les occupations sont vides.
Cette prise de conscience permet de relâcher notre corps, notre mental.
Se reconnecter à la Réalité,
et ensuite d'accord, jouer ce temps de vie...
Victoire à la Mère divine des énergies.
Mais à un niveau vibratoire.

Libre, Free.




Si la tranquilité de l'eau permet
De refléter ce qui se présente,
Que ne peut celle de l'esprit ?



Idée extrêmement simple,
si simple que je suis toute surprise d'avoir tant tourné autour,
et que d'autres philosophes ne l'aient pas développée :
plus la conscience est pure, plus elle est absolue.

Là est le fondement de la notion de transcendance de la prière, de l'humilité, du don.

Genevièvre Lafranchi





"Si l'on n'a pas de désir, tout suffit.
Si l'on désire, toutes les choses manquent.
Des légumes légers peuvent guérir la faim.
Une robe de bure couvre suffisament le corps.
Je vais seul, accompagné de cerfs apprivoisés.
Et chante haut avec les enfants du village.
Je me lave les oreilles avec l'eau sous les rochers.
Les pins du sommet me plaisent."

Ryôkan (moine zen japonais)


Revenir au contenu | Revenir au menu